Publié dans Culture Écrit par décembre 11 2018

Abidjan, 11 décembre 2018 (SM)- L'Alliance pour le Développement du Grand Nord(Agdn) a lancé, samedi, un appel à l’union au sein des filles, fils et cadres de la région du Grand Nord.

 

 « On a mis l'Alliance pour faire appel à toutes les compétences des 11 régions. Je lance un appel aux cadres, filles et fils de la région du Grand Nord, ainsi que ceux de la diaspora, aux partenaires de développement nationaux et internationaux, les associations féminines, pour faire en sorte que nous puissions recenser les compétences et les mettre au profit de notre développement », a exhorté Koné Hinan Aimé, président de cette structure.

Il a invité tous les cadres à faire de la diversité une richesse en vue de participer au développement local.

L’Alliance pour le développement du Grand Nord (ADGN) a vu le jour le 17 avril 2018 et regroupe les régions du Bafing, de la Bagoué, du Béré, du Bounkani, du Folon, du Gontougo, du Hambol, du Kabadougou, du Poro, du Tchologo et du Worodougou.

L'objectif de l'association est selon le président de préserver l'alliance en renforçant les liens de fraternité, créer un climat d'entente, d'assistance réciproque et collaboration franche entre toutes les associations pour le développement du grand nord, promouvoir l'entraide, la justice et l'équité entre les ressortissants.

 

Selon Touré Tiègbè, enseignant-chercheur au département d'histoire à l'Université Félix Houphouët-Boigny, de grandes perspectives existent pour constituer un levier de développement de la région.

Dans sa communication, il a proposé qu'un accent soit mis sur l'écotourisme, afin de booster l'économie. Cela, de son point de vue, passe par la réhabilitation des édifices culturelles comme celle de la vieille mosquée de Touba, les murailles de Samory Touré, la roche d'Eliman à Niakara. Le Dr Touré souhaite également que les activités culturelles et les corporations à l'exemple des jeunes tisserands de bomizanbo de Tiébissou, soient valorisées. Il a également recommandé la création d'un festival de la musique du Grand Nord. Il faut également pour lui que les villes soient attrayantes afin d'attirer les investisseurs, puis organiser des foires gastronomiques.

 

Awa Tee

Publié dans Culture Écrit par décembre 03 2018

La star de la chanson américaine et plusieurs artistes internationaux ont rendu hommage au premier président noir d’Afrique du Sud.

La star de la chanson américaine Beyoncé était la tête d’affiche dimanche 2 décembre d’un concert à Johannesburg, en Afrique du Sud, où d’autres vedettes comme Ed Sheeran, Jay-Z, Pharrell Williams et Usher ont également rendu hommage à Nelson Mandela. Ce concert était le point culminant d’une série d’événements organisés pour le centenaire de la naissance, le 18 juillet 1918, de Nelson Mandela, figure historique de la lutte contre l’apartheid. Il s’inscrivait aussi dans le cadre d’une campagne destinée à éradiquer la pauvreté et la malnutrition infantile et à améliorer l’égalité entre les sexes.

Beyoncé a interprété plusieurs de ses titres phares et a également chanté en duo avec Ed Sheeran au stade de Johannesburg, qui peut accueillir 94 736 personnes. Des milliers de fans, dont beaucoup avaient obtenu des billets gratuits en récompense de leur engagement militant, se sont rendus au stade plusieurs heures avant le début du concert.

Outre une brochette de stars mondiales, dans laquelle figurait également Chris Martin, du groupe Coldplay, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a accueilli ses homologues Nana Akufo-Addo (Ghana), Paul Kagame (Rwanda) et Julius Maada Bio (Sierra Leone).

Pharell Williams a reçu un accueil enthousiaste pour son interprétation de Get Lucky, de nombreux spectateurs brandissant leurs téléphones et dansant avec exubérance. La foule a également réagi avec émotion lorsque Beyoncé, vêtue d’une robe rose et rouge, a rendu hommage à Nelson Mandela et a entonné l’un de ses titres phares, XO.

« Un appel au cœur et à l’esprit de l’humanité »

« J’ai adoré la performance de D’banj et bien sûr celle de Queen B et de Jay-Z, bien qu’elle a été courte », a réagi Nokthula Khuzwayo, spectatrice de 23 ans. « Je suis très heureuse de voir Beyoncé et ce groupe d’artistes connus venus en Afrique du Sud pour se produire sur scène. C’est beau de voir ce beau rappel des valeurs de Mandela », a déclaré une autre spectatrice de 23 ans, Ano Shonhiwa.

Les stars sud-africaines Trevor Noah et Bonang Matheba se sont également produites sur scène tandis que la foule bravait la pluie pour assister au concert. Plus tôt dimanche, sa veuve Graça Machel, drapée dans une robe jaune vif et bleu, lui a rendu hommage sur scène. Et son petit-fils Ndaba Mandela a lancé aux spectateurs, à propos du concert : « Ne pensez pas qu’il s’agisse seulement d’un festival de musique, c’est un appel au cœur et à l’esprit de l’humanité à travers le monde. »

Avant le coup d’envoi du concert, la célèbre animatrice de télévision et femme d’affaires américaine Oprah Winfrey, qui coanime l’événement, avait salué la « bienveillance et l’intégrité » de Mandela, le décrivant comme son « mentor préféré ». Héros de la lutte antiapartheid, Nelson Mandela a été libéré en 1990 après vingt-sept ans de détention et son parti, l’ANC, légalisé. Les dernières lois racistes sont alors abolies et une transition démocratique s’engage. En 1994, l’ANC remporte les premières élections multiraciales. Nelson Mandela devient alors le premier président noir d’Afrique du Sud. Sa mort, en décembre 2013, avait suscité une vague d’émotion planétaire.

Le Monde Afrique

Publié dans Sport Écrit par décembre 03 2018

Abidjan, 3 décembre 2018 (SM)- Le président de la Confédération africaine de football (CAF) a annoncé lundi, sur la chaine de télévision Afrique Média, que la Côte d’Ivoire n’organisera plus la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2021.

Selon Ahmad Ahmad, cette décision fait suite au retrait de l’organisation de la compétition de l’édition 2019 au Cameroun.

« Nous avons décidé de décaler le Cameroun en 2021 et la Côte d’Ivoire en 2023 », a expliqué le président de la CAF.

Vendredi, le comité exécutif de la CAF s’est réuni à Accra (Ghana) pour retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun. Au motif que ce pays n’était pas prêt, notamment avec un taux de réalisation des infrastructures non satisfaisant.

Lundi, le Malgache Ahmad Ahmad a déclaré que la Côte d’Ivoire sera dans la même situation que le Cameroun, à quelques mois de la tenue des compétitions. D’où sa décision d’opérer un décalage de date pour les deux pays.

 

TBO

Publié dans Culture Écrit par décembre 03 2018

Depuis plusieurs années, le festival « FestiBaz » existe et perdure dans le village de Zerhoun, situé dans la vallée de Zerhoun à 15 Km de Moulay Idriss Zerhoun et à 40 km de la cité de Meknès.

 

Durant ce festival, ce sont les ânes qui sont célébrées. Les visiteurs ont droit à une conférence en présence de nombreux participants chercheurs et sociologues, et le tout tournent autour des ânes.

L’objectif étant de tenter de réconcilier l’homme et l’animal.

En octobre dernier, à l’occasion de la 11e édition, le département du patrimoine au ministère de la Culture et de la Communication du Maroc a inscrit ce festival de Beni Ammar Zerhoun comme patrimoine national immatériel, à la demande formulée par l'Association IKLAA  pour le développement intégré.

La 12e édition est prévue en été prochain, selon une source proche du comité d’organisation.

 

En 2014, ce festival a reçu le prix spécial "International Horses of the World du cheval" à Genève en Suisse.

 

Lahcen Mouatassim

Publié dans Culture Écrit par novembre 29 2018

Abidjan, 28 novembre 2018 (SM)-La Côte d’Ivoire va demander à la France la restitution d’une centaine d’œuvres d’art, a annoncé mercredi 28 novembre le porte-parole du gouvernement Sidi Touré, à l’issue du conseil des ministres.

 

Cette déclaration fait suite à l’annonce le 23 novembre par le président français Emmanuel Macron de la restitution au Bénin de 26 chefs-d’œuvre pillés pendant la période coloniale, dont les statues royales d’Abomey, actuellement propriété du Musée du quai Branly-Jacques Chirac à Paris.

 

Après la remise d’un rapport sur la restitution par la France d’œuvres d’art africain, Paris souhaite engager une réflexion avec les autres pays européens concernés (Royaume-Uni, Allemagne, Belgique principalement).

 

Le musée national de Côte d’Ivoire, à Abidjan, « est à même de récupérer et d’accueillir ces différentes œuvres quand elles seront de retour », a souligné Sidi Touré, indiquant que « le ministère de la culture a mis en place un comité

Page 1 sur 5

SudMedias.com

Sudmedias.com est un journal d'information indépendant et participatif. Il est axé sur la coopération chine afrique, ainsi que les échanges diplomatiques économiques etc entre les pays du sud et de l'Asie.

Derniers Twitt

Flickr Photos

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Proin sed odio et ante adipiscing lobortis.